UN RUGBY DIFFÉRENT

Je me permets d'écrire ce post car à l'instant d'où je vous parle, nous venons d'apprendre les nouvelles règles de rugby à XV dans le monde amateur.




La Fédération Française de Rugby en plein questionnement concernant l’amélioration des conditions de jeu des joueurs de rugby et notamment de leur santé.


Récemment le rugby change pour protéger ses joueurs et éviter de tragiques accidents.

L’instauration du protocole commotion il y a quelques années avait déjà marqué l’envie de réformer le rugby et aujourd’hui la fédération souhaite aller plus loin. Alors que nous attendons l'officialisation de ces nouvelles règles la Fédération française de rugby (FFR) annonce dès la saison 2019-2020.

- L'obligation de plaquer sous les hanches

- L'interdiction du plaquage à deux seront testées dans les compétitions amateurs françaises, jeunes ou adultes.

- Et la dernière qui consiste à rendre le ballon à l'équipe qui trouve une touche indirecte, c'est-à-dire après rebond entre ses 22 m et la moitié de terrain. 


Le rugby à XV se rapproche plus précisément du rugby à XIII


En croire ces nouvelles directives, les anciens vous dirons que nous ne reconnaissons plus le rugby d'aujourd'hui. Mais ce n'est pas vraiment le sujet que je souhaitez aborder avec vous même si cela reste intéressant.


Récemment dans mon blog je vous ai parler de la préparation physique, notre rugby change athlétiquement. L'évolution de la vie humaine change, de nos jours même dans le monde amateur nous ne sommes plus surpris de voir un pilier de 100 kilos faire les 100 m en moins de 14 secondes. Certains joueurs vont de plus en plus à la salle de musculation ou pratique une deuxième activité sportive (tennis, sport de combat etc...)

Par contre il y a des choses qui ne change pas, surtout nos 3e mi-temps, les jours et les heures d’entraînements (en général le mercredi et le vendredi pour les niveaux Honneur à Série voir moins), la vie professionnel et famille etc...


Je vous explique mon approche en quelques lignes


En tant que préparateur physique et coach sportif, je suis aussi actuellement joueur dans une équipe de niveau honneur en Occitanie.

J'ai récemment fait un traumatisme crânien durant un entrainement en voulant appliquer la nouvelle règle. On pourrait me dire que ce jour là je manquais de technique ou de concentration ou même tout simplement la faute à pas de chance. Je prends le coup de genoux en plein tempe de mon collègue et je finis au urgence avec la suite qui va avec un grand trou de mémoire. Pourtant en tant que pratiquant de sport de combat je peux vous dire que des pruneaux j'en esquive mais j'en prends aussi sur ceux plan là je sais encaisser.


Comme toute personne qui aime apprendre , je tombe par simple hasard sur un livre " CE RUGBY QUI TUE " de Jean Chazal. Il évoque sa passion pour le rugby mais averti sur l'évolution du rugby et tend vers la dangerosité de ce sport qui peux vite aller au drame.

Honnêtement il ne m'a fallu que quelques heures pour lire ce livre qui m'a plu, agrémenté des faits réels et de descriptions pour ainsi laisser un message qui me semble très important.

Comme l'être humain tout change, le sport change, chaque année nous assistons à de nouveaux records, la technologie change, nous évoluons et le sport en fait partis. De nos jours ce rugby change et évolue.


Nous avons affaire à des joueurs beaucoup plus athlétiques avec une vitesse de percussion plus impressionnante. Nous avons fait évoluer le rugby d'un sport d'évitement à un sport de percussion. Pour bien connaître le rugby amateur pratiquer dans le sud, nous ne serions pas surpris de gagner un match sans que nos ailiers et arrières ne touchent le ballon. Et je peux vous dire que ces piliers là n'ont pas les même crochets que Habana. A ce moment là nous ne parlons plus d'un rugby comme un sport d'évitement mais un rugby violent à percussion et qui peut entraîner de niveau amateur à professionnel des traumatismes physiques...



Pour cela Word rugby et la FFR plus les autres acteurs décident de changer de nouvelles règles afin de protéger nos joueurs.

D'aprés Bill Beaumont « Les dernières statistiques détaillées montrent que pendant que le temps de jeu balle en main et le nombre de plaquages augmentent dans le rugby pro, le taux global de blessures n'augmente pas et le taux de commotions semble diminuer pour la première fois »

Honnêtement je reste perspicace face à ces choix là car dans le monde pro comme l'indique son nom, les joueurs sont payés et entraîner tout les jours et peuvent plus facilement s'adapter à une nouvelle règle. Alors que dans le monde amateur juste pour savoir faire une passe à droite et à gauche ,et viser au niveau des hanches du partenaire cela peut prendre des années et/ou pour certains jamais.... On a malheureusement de plus en plus de mal à créer une équipe de 30 joueurs que certains villages ou villes sont prêt à perdre leurs identités et sont obligés de fusionner afin de garder l'amour du rugby et du clocher.


Du sacrifice au bonheur, à la fierté, et au plaisir de jouer.


Le rugby amateur est l'un des sports qui peut aller au delà du loisir. A ce niveau certains piliers peuvent faire 80 kilos donc imaginé un duel entre une personne de 120 kilos lancée comme une fusée et nous mettons en face une autre personne d'un gabarit totalement différent mais qui apprend tout juste à plaquer, qui d’après vous au moment du contact risque de voir des étoiles ?

Arbitrer un match n’est pas une chose facile surtout lors d’un derby malgré les bonnes formations mise en place par la FFR pour apprendre à appliquer le règlement.....


Bref tout ça pour vous dire que oui le rugby à XV évolue et change, certaines règles de jeu peuvent avoir des interprétations différentes et du coup on peut même dire que le rugby blesse,entraîne des traumatismes et malheureusement peu aller plus loin... Mais est-ce que changer les règles de jeu du rugby à XV en fera un sport moins violent...? Je pense surtout que la question est plutôt ailleurs...


🚨🚨 Si cet article t’a plu n’hésite pas à le partager 👍


221 vues

® Copyright 2019, Real spiritus accompagnement - Performance et coaching